•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Petro-Canada fait marche arrière

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La société pétrolière renonce à vendre ses participations dans cinq concessions de sables bitumineux en Alberta car les offres reçues étaient insuffisantes.

Petro-Canada a annoncé mardi qu'elle renonçait à vendre ses participations dans cinq concessions de sables bitumineux en Alberta. L'entreprise indique que les soumissions reçues pour ses parts étaient insuffisantes.

Petro-Canada conservera donc, pour l'instant, ses actifs dans les concessions de Chard, Stony Mountain, Liege, Thornbury and Ipiatik, ce qui représente une quote-part estimée à 1,7 milliard de barils de ressources en bitume. L'entreprise précise qu'elle pourrait vendre ultérieurement ses parts si elle obtient le prix désiré.

Selon les analystes, la valeur des participations de Petro-Canada dans ces concessions de sables bitumineux est évaluée entre 850 000 dollars et 1,7 milliard de dollars.

En novembre dernier, Petro-Canada avait annoncé son intention de se départir de ces concessions encore inexploitées pour pouvoir se concentrer sur ses autres projets d'exploitation de sables bitumineux dans lesquelles elle détient des parts plus importantes. Il s'agit des sites de Fort Hills, MacKay River, Lewis et Meadow Creek, en Alberta.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.