•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une recrue d'expérience

Radio-Canada

Le député bloquiste Yvan Loubier sera candidat péquiste dans la circonscription de Chutes-de-la-Chaudière. Un autre nouveau venu au PQ, Pierre Curzi, saute dans le débat sur les accommodements raisonnables.

Radio-Canada a appris que le député de la circonscription fédérale de Saint-Hyacinthe-Bagot, Yvan Loubier, qui a déjà annoncé qu'il ne sera pas candidat du Bloc québécois aux prochaines élections fédérales, sera candidat du Parti québécois aux prochaines élections provinciales.

Il rejoint donc un autre nouveau venu, le comédien Pierre Curzi qui, prenant part au débat sur les accommodements raisonnables, a invité les immigrants à s'intégrer à la culture québécoise.

« Le président de l'exécutif m'a dit: vous êtes l'étincelle qui nous manquait. Moi, je lui ai dit: écoutez, je pense que vous vous trompez, moi je veux mettre le feu à la cabane! » a déclaré Yvan Loubier, futur candidat dans la circonscription de Chutes-de-la-Chaudière, dans la région de Québec. Cette circonscription, longtemps un bastion du PQ, a élu un membre de l'Action démocratique du Québec aux dernières élections provinciales.

Cet économiste, autrefois conseiller à l'Union des producteurs agricoles (UPA) et de Jacques Parizeau, veut reprendre du service pour la souveraineté. « Je peux apporter une expertise inédite parce qu'un député qui a vécu tous les dossiers d'un pays souverain, en l'occurrence le Canada, peut apporter une contribution pour la construction de notre propre pays. »

Yvan Loubier ne craint pas de s'associer à André Boisclair, qui a été sévèrement critiqué au cours des jours derniers. « J'ai vécu, moi, les critiques de jeune chef, comme vous dites. En 1997, lors de l'élection, Gilles Duceppe n'était pas celui qu'on connaît aujourd'hui. Et je sais qu'il faut donner la chance au chef. On ne naît pas chef, on le devient avec l'expérience », commente-t-il.

Âgé de 47 ans, le député bloquiste de la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot avait annoncé à la fin de l'été dernier son intention de quitter la vie politique fédérale. Il a été élu pour la première fois lors des élections d'octobre 1993, et réélu à quatre reprises.

Accommodements raisonnables: Curzi fait une sortie

Le comédien Pierre Curzi faisait partie des nouveaux candidats péquistes qui étaient au Salon rouge de l'Assemblée nationale, vendredi, pour la dernière journée du caucus du PQ.

Plongeant dans le débat sur les accommodements raisonnables, Pierre Curzi a déclaré que c'était avant tout aux nouveaux arrivants à s'adapter. « Je trouve qu'il faut qu'on ait une identité forte, mais qu'on soit ouvert », a dit le candidat péquiste dans Borduas.

Selon lui, le crucifix au Salon bleue de l'Assemblée nationale, qui indispose André Boisclair, ne doit pas être enlevé. « Il est là. Ça fait partie de l'histoire. Ç'a marqué et ça marque encore les Québécois, le catholicisme. Ce n'est pas une valeur qui est complètement disparue et même si l'espace est laïc, on n'est pas obligé d'agir d'une façon brutale. »

« Qu'il soit clair, le crucifix qui est à l'Assemblée nationale est là pour rester », a réagi André Boisclair.

Aucun thème sélectionné