•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Dr Julien reconnu

Radio-Canada

Le pédiatre pilotera un projet destiné à prévenir la négligence envers les enfants grâce à un investissement de 750 000 $ du gouvernement du Québec.

Les efforts du Dr Gilles Julien sont finalement récompensés. Il sera appuyé par le ministère de la Santé du Québec, qui a approuvé le financement d'un projet pilote pour prévenir la négligence envers les enfants à Montréal.

Le projet coûtera 750 000 $ pour trois ans et sera mené par la Fondation pour la promotion de la pédiatrie sociale du Dr Gilles Julien, en tandem avec la Fondation Chagnon. L'approche de la pédiatrie sociale du Dr Julien est ainsi officiellement reconnue pour la première fois par le gouvernement.

La Direction de la protection de la Jeunesse (DPJ) a retenu 15 000 signalements de négligence envers des enfants l'an dernier. C'est pour s'attaquer à ce problème que Québec accepte de financer le projet-pilote.

« Pour nous, la négligence est une préoccupation importante et nous sommes à la recherche d'approches novatrices pour mieux intervenir auprès de ces familles », indique la directrice des services à la jeunesse au ministère de la Santé, Line Bérubé.

Le Dr Julien veut faire la démonstration que la pédiatrie sociale peut réduire la négligence. Son approche mise sur des liens étroits entre la famille et la communauté. Elle se penche sur la santé des enfants, mais aussi sur leur environnement familial et social.

« Essentiellement, la négligence de l'enfant c'est le manque d'intérêt de l'adulte face aux besoins des enfants, souligne le Dr Julien. On note souvent, dans plusieurs milieux, des absences complètes de personnes significatives auprès d'un enfant, même jeune. »

Le projet offrira des services de répit, d'aide et de médiation. La Fondation Chagnon fera l'évaluation des résultats et son président, André Chagnon, est enthousiasmé par le projet: « C'est un beau projet, comment peut-on, à la grandeur du Québec, reproduire ce modèle? »

La pédiatrie sociale fait donc son entrée officielle dans le réseau de la santé. Le ministère de l'Éducation devrait aussi participer au projet, avec un volet de dépistage dans les prématernelles.