•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On recommande une transformation majeure

Radio-Canada

Le comité chargé de revoir le mandat de la Commission de la capitale nationale émet 32 recommandations pour changer en profondeur le fonctionnement de l'agence fédérale.

Le comité chargé de revoir le mandat de la Commission de la capitale nationale (CCN) recommande des changements en profondeur au mandat et au fonctionnement de cette agence fédérale. Le comité émet 32 recommandations à cet égard.

Parmi les principales recommandations, le comité suggère d'éliminer la culture du secret à la CCN en permettant au public d'assister au conseil d'administration de l'agence fédérale.

Pour assurer la protection du parc de la Gatineau, le comité recommande également la création d'une charte enchâssée dans la loi sur la capitale nationale.

De plus, le comité demande à la CCN de cesser de vendre des terrains pour combler son manque à gagner découlant des compressions budgétaires du fédéral. En ce sens, le comité recommande aussi un soutien financier additionnel de 25 millions de dollars par année à la CNN pour mettre en oeuvre ces recommandations.

Le ministre responsable de la CCN, Lawrence Cannon, est demeuré prudent sur la question du financement. Il préfère consulter les maires de Gatineau et d'Ottawa, Marc Bureau et Larry O'Brien, avant de livrer ses commentaires.

Un bon accueil

Les recommandations du comité sont généralement bien accueillies. Le maire de Gatineau, Marc Bureau, s'est montré particulièrement heureux des propositions visant à assurer une plus grande transparence de la Commission. « Je souhaite par contre que le directeur général qui sera nommé puisse venir de la région d'Ottawa », a-t-il ajouté.

Quant au président de Transport 2000, David Jeanes, il se réjouit de la recommandation visant à ce que la CCN joue un rôle de coordination accru dans le transport en commun entre les villes de l'Outaouais.

« La Ville d'Ottawa ne consulte jamais les gens de Gatineau qui travaillent à Ottawa et la STO [Société de transport de l'Outaouais] ne consulte pas les Ontariens qui travaillent pour le gouvernement fédéral à Gatineau. La CCN peut faire ça », soutient M. Jeanes.

Aucun thème sélectionné