•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hiver doux, bas prix

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole estime que la douceur inhabituelle de l'hiver et le ralentissement de la croissance américaine empêcheront une hausse du cours du brut.

Dans un rapport publié lundi, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) maintient ses prévisions pour 2007 quant à la demande et au prix du brut.

L'OPEP constate que la douceur inhabituelle de l'hiver et le ralentissement de la croissance aux États-Unis empêcheront les prix du brut d'augmenter, tant à la production qu'au raffinage.

Le rapport mensuel de l'organisation mentionne les facteurs qui risquent de déséquilibrer l'offre et la demande sur le marché en 2007. Outre la croissance américaine moins forte, l'augmentation de la production des pays non membres de l'OPEP a forcé l'organisation à annoncer une réduction de sa production de 500 000 barils par jour à compter du 1er février.

Selon les projections actuelles, la production hors OPEP bondira de 1,8 million de barils par jour l'an prochain, sa plus forte croissance en 20 ans. Cela, pendant que la demande mondiale n'augmentera que de 1,3 million de barils par jour.

L'OPEP espère que la réduction de son offre permettra de maintenir les cours du brut lorsque la demande diminuera dans l'hémisphère nord, au printemps. Déjà, en novembre, l'OPEP a diminué sa production de 1,2 million de barils par jour.

Le cours du brut était en baisse, lundi, sur les principaux marchés boursiers, à plus ou moins 62 $US.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.