•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fin d'une époque

Radio-Canada

Aux prises avec une grève de ses employés depuis près de cinq mois, le restaurant du centre-ville de Montréal ferme ses portes. Il aura servi ses smoked meat pendant 98 ans.

Après avoir rempli la panse des amateurs de smoked meat pendant près de 100 ans, le légendaire restaurant Ben's a servi son dernier client.

Aux prises avec une grève de ses employés depuis le 20 juillet dernier, la charcuterie du centre-ville de Montréal a décidé de mettre la clef sous la porte. La direction de l'établissement juge qu'un comptoir-lunch indépendant ne serait pas rentable avec un personnel syndiqué.

Les employés contestent cette conclusion de l'employeur. Ils estiment que leur revendication d'une augmentation de 0,40 $ de l'heure ne mettait pas en danger la survie financière de l'établissement. Ils refusent de jeter l'éponge et promettent de continuer à se battre. « Nous tenions et nous tenons encore à nos emplois », a lancé le porte-parole des employés. Ils comptent demeurer au piquet de grève et ils feront fi de la fermeture annoncée de l'établissement, puisqu'aucune date n'a été précisée.

Les 22 travailleurs de l'entreprise reprochaient à l'employeur de ne pas investir pour préserver l'aspect historique du restaurant, mais aussi pour le confort. Ils affirment entre autres que le restaurant manque d'équipement fonctionnel, qu'il n'est pas bien chauffé l'hiver, ni climatisé l'été, qu'il manque de personnel, et que les employés, dont certains ont 52 ans d'ancienneté, subissent le harcèlement de la patronne.

La famille Kravitz, propriétaire de l'institution, a conclu une entente avec un musée montréalais pour préserver les souvenirs qui décorent les murs de la charcuterie.

Par ailleurs, l'immeuble abritant le restaurant est convoité par un promoteur immobilier qui souhaite construire une tour à bureaux. Le géant américain de l'immobilier Hines et la Société immobilière Trans-Québec (SITQ), une filiale de la Caisse de dépôt et placement, souhaitent s'unir pour construire une nouvelle tour de 28 étages le long du boulevard de Maisonneuve.

L'entreprise américaine spécialisée dans les immeubles de prestige a acheté un terrain de stationnement à l'ouest de l'avenue McGill College en 2004.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.