•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Témoin du réchauffement

Radio-Canada

Le chef de la mission québécoise en Antarctique, Jean Lemire, rentre à Montréal avec un constat alarmant: le réchauffement planétaire est bel et bien enclenché, et ses effets sont très visibles.

Le chef de la mission scientifique québécoise en Antarctique, Jean Lemire, est de retour à Montréal.

Après avoir passé 430 jours à bord du voilier Sedna IV, M. Lemire a tenu à rencontrer les journalistes afin de dresser un bilan de son séjour au pôle Sud, région sensible de la planète.

Son message clair: les effets du réchauffement climatique sont déjà visibles. Selon les observations de son équipe, la température moyenne durant son séjour hivernal a été de moins cinq degrés Celsius. Elle a relevé de la pluie et du verglas tous les mois.

M. Lemire se dit outré de voir la marche arrière du Canada par rapport au protocole de Kyoto.

On ne peut pas ne pas jouer notre rôle sur la scène internationale.

Jean Lemire

Le chercheur a affirmé avoir rencontré des experts espagnols qui ont affirmé que le débit d'eau ainsi rejetée à la mer a doublé au cours des 13 dernières années.

Selon Jean Lemire, le plus grand défi de l'humanité sera sans doute d'affronter l'élévation du niveau de la mer.

Il consacrera les prochains mois à réaliser un documentaire. Radio-Canada va diffuser en 2008 une série d'émission sur les coulisses de l'expédition. Également, l'émission Découverte consacrera trois émissions d'une heure sur les observations scientifiques de la mission.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.