•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas bon pour le cerveau

Radio-Canada

Des chercheurs français montrent que la consommation d'alcool à un âge précoce entraîne une diminution de la matière grise dans plusieurs zones cérébrales.

Des chercheurs français affirment que la boisson peut endommager le cerveau des adolescents.

En fait, leurs travaux montrent que la consommation d'alcool à un âge précoce entraîne une diminution de la matière grise dans plusieurs zones cérébrales.

Ils en viennent à cette conclusion après avoir analysé les cerveaux de 31 hommes âgés de 30 à 50 ans consommant l'équivalent de deux litres de vin par jour. Les chercheurs se sont ainsi aperçus que ces régions, reconnues pour ne finir leur maturation qu'en fin d'adolescence, étaient grandement touchées.

Le cerveau des alcooliques

Leurs résultats, obtenus à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique (IRM), permettent également de visualiser les dégâts de l'alcool sur le cerveau des alcooliques. Chez ces personnes, les chercheurs ont noté une diminution pouvant atteindre 20 % de la matière grise dans les régions frontales.

De plus, l'alcool s'attaque de manière diffuse aux connexions entre régions du cerveau, assurées par la matière blanche.

L'altération de la matière blanche peut, pour sa part, atteindre 10 % dans le corps calleux, la région reliant les deux hémisphères cérébraux.

Ces résultats, croisés avec des tests d'aptitude, confirment également que l'alcool endommage certaines fonctions cognitives, comme la planification de tâches et la résolution de problèmes.