•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pluie d'accusations

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Office de la protection du consommateur dépose 328 chefs d'accusation contre contre les entreprises Flamidor et Pro du Chauffage, spécialisées de vente et d'installation d'appareils de chauffage et de climatisation.

L'Office de la protection du consommateur vient de déposer 328 chefs d'accusation contre deux entreprises vendant des appareils de chauffage et de climatisation, leurs administrateurs et certains représentants. Les amendes à payer s'élèvent à un total de 369 310 $.

Depuis plus de deux ans, ces entreprises ont vendu des systèmes de chauffage à des milliers de consommateurs partout au Québec. Au coût approximatif de 10 000 $, les appareils vendus étaient souvent défectueux et ne permettaient pas aux consommateurs de faire les économies d'énergie promises.

On reproche aux entreprises d'avoir fait des représentations fausses ou trompeuses aux consommateurs sur l'économie potentielle des coûts de chauffage et sur le rendement calorifique des appareils. Elles sont également accusées de ne pas avoir respecté le délai de restitution du bien accordé aux consommateurs par la loi.

Le dépôt de ces 328 chefs d'accusation constitue l'aboutissement du plus important dossier de l'histoire de l'Office de la protection du consommateur.

Avec 199 chefs d'accusation, Flamidor, son administrateur et ses représentants s'exposent à des amendes totalisant 220 150 $. Pro du chauffage, ses administrateurs et ses représentants s'exposent, pour leur part, à des amendes totales de 149 160 $.

Les deux entreprises ont cessé leurs activités depuis quelques mois. Jean-Noël Lacroix, président de Flamidor, se lave les mains de toute responsabilité à l'égard des consommateurs et renvoie la balle à la Fédération des caisses populaires Desjardins. Celle-ci a prêté des millions de dollars aux consommateurs pour financer l'achat de leur système de chauffage et pourrait être tenue responsable.

Pour plus de détails regardez l'émission La facture, ce mardi à 19 h 30.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.