•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Layton à la défense de Belinda Stronach

Jack Layton, chef du NPD (archives)

Jack Layton, chef du NPD, en 2006 (archives)

Photo : La Presse canadienne / TOM HANSON

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Peter MacKay doit s'excuser pour les propos qu'il a tenus à l'endroit de la députée libérale Belinda Stronach, son ex-petite amie, à défaut de quoi il devrait démissionner de son poste de ministre des Affaires étrangères. C'est ce qu'a déclaré samedi le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jack Layton.

Rappelons que M. MacKay aurait associé Mme Stronach à un chien lors d'un débat à la Chambre des communes sur le projet de loi sur la qualité de l'air.

M. Layton a indiqué que le ministre MacKay a non seulement lancé des insultes à Mme Stronach, mais également à la députée néo-démocrate Alexa McDonaugh, en janvier dernier. Au cours d'un échange sur la guerre en Afghanistan, M. MacKay aurait dit à l'ancienne chef du NPD: « Go home to your knitting (Retourne à ton tricot) ».

Aux yeux du chef du NPD, Peter MacKay ne sait pas comment parler aux autres, envoyant un mauvais message aux femmes qui veulent se lancer en politique. C'est peut-être la raison pour laquelle peu de femmes sont représentées au sein du Parti conservateur, a ajouté M. Layton.

Les femmes forment 11 % de la députation conservatrice, contre 42 % au NPD.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.