•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean Brault libre

Radio-Canada

L'ex-président de Groupaction reçoit une libération conditionnelle totale après avoir purgé le sixième de sa peine de 30 mois d'emprisonnement.

Jean Brault, fondateur de la firme Groupaction, et un des acteurs principaux du scandale des commandites, a bénéficié d'une libération conditionnelle totale, vendredi. Il avait purgé le sixième de sa peine de 30 mois d'emprisonnement.

M. Brault avait plaidé coupable, le 2 mars dernier, à cinq des six chefs d'accusation qui pesaient contre lui dans la foulée du scandale des commandites. Il avait reconnu avoir fraudé le gouvernement fédéral pour une somme de plus de 1 million de dollars, entre 1996 et 2000. Il avait reçu sa sentence le 5 mai.

Il a eu droit à un examen accéléré de son dossier au sixième de sa peine, étant donné qu'il n'a pas été reconnu coupable de crimes violents.

Le commissaire Pierre Cadieux, qui a entériné la décision de Service correctionnel Canada de libérer M. Brault, constate dans son rapport que celui-ci s'est mal adapté à la vie carcérale et que des problèmes de santé ont forcé son hospitalisation.