•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une solution dans la fibre de verre?

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une entreprise de Thetford-Mines fabrique des barres d'armature en composite de fibre de verre qui ne sont pas susceptibles à la corrosion.

Une entreprise de Thetford-Mines, Pultrall, pourrait bien avoir la solution au problème de rouille des armatures pour le béton à l'intérieur des ouvrages routiers.

Pultrall fabrique des barres d'armature, non pas en acier, mais en composite de fibre de verre. L'entreprise fabrique ce type de pièces depuis une quinzaine d'années.

Le matériau composite a la particularité de ne pas rouiller à l'intérieur du béton, même si celui-ci comporte des fissures.

Selon le directeur de l'entreprise, Bernard Drouin, ce matériau permet de construire des viaducs ou des ponts plus durables.

« Le produit devrait durer une centaine d'années et plus. C'est donc de 2 à 3 fois supérieur à la durée de vie d'une structure en acier noir », dit-il.

Un pont situé dans Lotbinière sur l'autoroute 20 a été le premier pont autoroutier au monde armé de composite plutôt que d'acier.

M. Drouin soutient que son produit est la solution à la corrosion des armatures de béton. Il ajoute qu'une tige en composite de fibre de verre est deux fois plus difficile à briser qu'une tige d'acier. Toutefois, elle est 30 % plus chère. L'entreprise doit démontrer qu'à terme, son produit est moins coûteux avec les économies réalisées sur l'entretien.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.