•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

André Viger est mort

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ancien champion du monde en fauteuil roulant meurt d'un cancer à l'âge de 54 ans.

Le monde de l'athlétisme vit de nouveau un deuil.

Moins d'un mois après le décès tragique d'Émilie Mondor, André Viger est mort d'un cancer du système rénal.

L'ancien champion du monde en fauteuil roulant était âgé de 54 ans.

Viger combattait le cancer depuis déjà quelques années. Devenu paraplégique à l'âge de 20 ans à la suite d'un accident de la route, Viger a démontré tout son courage en se démarquant en athlétisme.

Un palmarès éloquent

Viger a participé à toutes les éditions des Jeux paralympiques de 1984 (Los Angeles) à 1996 (Atlanta).

Il a remporté plusieurs titres importants aux Jeux paralympiques:

  • Médailles d'or: marathon (Séoul, 1988), 10 000 m (Barcelone, 1992)
  • Médailles d'argent: 4 x 100 m (Barcelone, 1992), 4 x 400 m (Barcelone, 1992)
  • Médaille de bronze: 1500 m (Los Angeles, 1984)
  • En plus de ces podiums, il a notamment signé trois victoires au prestigieux marathon de Boston en 1984, 1986 et 1987.

    « André Viger a été un des plus grands athlètes au Québec, toutes disciplines confondues, a commenté José Malo, directrice générale de l'Association québécoise des sports en fauteuil roulant (AQSFR). Il a ouvert la porte à tous ceux qui ont suivi. Sa détermination et sa persévérance étaient ce qu'il avait de plus solide. Quand il a arrêté l'athlétisme, il a commencé à faire du cyclisme à main et il continuait de battre des records! C'était un athlète naturel.Tout le monde voulait être à ses côtés. »

    En plus de ses nombreux exploits sportifs, Viger a reçu plusieurs honneurs tout au long de sa carrière, dont celui d'officier de l'Ordre du Canada (1989), chevalier de l'Ordre national du Québec (1987), athlète de l'année au Gala Sports-Québec (1985) et une intronisation au Temple de la Renommée Terry Fox (1993).

    L'athlète originaire de la région de Sherbrooke a contribué à l'éclosion du sport paralympique au Canada.

    Ses exploits sur la piste au milieu des années 1980 ont ouvert la voie aux Chantal Petitclerc, Diane Roy, André Beaudoin, Dean Bergeron et autres qui continuent de tenir le flambeau.

    Commentaires fermés

    L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.