•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les défenseurs de la marijuana thérapeutique mécontents

Radio-Canada

Ottawa affirme que c'est aux compagnies pharmaceutiques, plutôt qu'au gouvernement, de financer la recherche sur la marijuana médicale.

Les défenseurs de la marijuana à des fins thérapeutiques dénoncent la décision du gouvernement conservateur d'abolir le programme de recherche sur l'usage de cette drogue comme traitement médical.

Ottawa explique que l'annonce prochaine de sa politique nationale antidrogue chez les jeunes cadre mal avec le financement de la recherche sur le cannabis.

Alyson Myrden, qui consomme de la marijuana à des fins thérapeutiques, accuse le premier ministre Stephen Harper d'agir ainsi pour plaire au gouvernement américain de George W. Bush.

Depuis cinq ans, Ottawa a dépensé 5 millions de dollars pour des recherches scientifiques sur le cannabis. Neev Tapiero, du Club compassion de Toronto explique que les variétés de cannabis ont différents effets sur les symptômes associés au sida, à la sclérose en plaque ou à l'épilepsie. Selon lui, le Canada perd la chance de devenir un chef de file dans ce domaine.

Des chercheurs de l'Université McGill à Montréal ont déjà terminé des tests sur des animaux et doivent prochainement passer à l'étape des essais cliniques sur des humains. Ils se demandent maintenant comment ils financeront la suite de l'étude.

Ottawa rétorque que ce sont aux compagnies pharmaceutiques, plutôt qu'au gouvernement, de financer la recherche sur la marijuana médicale.

Au Canada 1400 personnes sont autorisées à consommer de la marijuana pour des raisons médicales. Le gouvernement fédéral leur procure le cannabis dont ils ont besoin, qui est cultivé dans une mine abandonnée de la Saskatchewan.