•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les archives d'avant-guerre dévoilées

Le Saint-Siège rend publics les documents secrets de la période 1922 à 1939, apportant un éclairage sur la manière dont celui qui deviendra Pie XII percevait les exactions des régimes nazi et fasciste, notamment contre les juifs.

Le Saint-Siège a ouvert, lundi, ses archives secrètes du pontificat de Pie XI, entre 1922 et 1939.

Il s'agit de 30 000 lettres diplomatiques, correspondances privées et autres documents totalisant des millions de pages. Les chercheurs estiment qu'il faudrait des mois ou des années pour les parcourir.

Ces archives, dont l'ouverture a été souhaitée par feu Jean-Paul II, peuvent apporter un nouvel éclairage sur la manière dont les prélats du Vatican percevaient les exactions des régimes nazi et fasciste, notamment contre les juifs d'Europe, durant les années d'avant-guerre.

Réhabiliter Pie XII

L'Église catholique romaine estime que la publication de ces documents permettrait de corriger certaines idées erronées sur le cardinal Eugenio Pacelli qui deviendra le pape Pie XII.

Le cardinal Pacelli était ambassadeur du Vatican à Berlin, de 1917 à 1929, puis secrétaire d'État du Vatican, de 1930 à 1939, avant de devenir pape de 1939 à 1958.

Pie XII est accusé par ses détracteurs de ne pas en avoir fait assez pour sauver les juifs de la Shoah pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les experts s'intéressent entre autres à une encyclique commandée par Pie XI pour dénoncer le racisme et l'essor d'un nationalisme violent en Allemagne. Le souverain pontife est mort avant de la publier et elle n'a jamais été rendue publique. Le document n'a jamais été publié « en partie à cause de sa mort et en partie parce qu'il était jugé inopportun politiquement » souligne le chercheur Alessandro Visani.

Les documents déclassés devraient aussi permettre de mieux cerner les idées personnelles du futur pape (Eugenio Pacelli) sur le concordat de 1933 avec l'Allemagne nazie ainsi que les relations entre le Saint-Siège et l'Italie fasciste, la guerre d'Espagne, l'annexion de l'Autriche ou les accords de Munich (qui ont mis fin à la crise des Sudètes en Tchécoslovaquie).

Des historiens ont déjà demandé l'ouverture des archives du pontificat de Pie XII (1939-1958), mais ils n'ont pas encore reçu de réponse.

Aucun thème sélectionné