•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yvan Loubier quitte la vie politique

Radio-Canada

Après 13 ans aux Communes, le député de Saint-Hyacinthe-Bagot annonce qu'il ne se représentera pas aux prochaines élections fédérales.

Le député Yvan Loubier a fait savoir vendredi qu'il ne défendrait plus les couleurs du Bloc québécois lors des prochaines élections fédérales.

D'ici là, il continuera à représenter la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot à la Chambre des communes, laissant au parti le temps de lui trouver un successeur.

Membre fondateur du Bloc et coauteur du manifeste de fondation, le député a défendu la pertinence d'un parti souverainiste à Ottawa. « L'avenir du Québec n'est pas d'être une province, mais un pays », a-t-il soutenu. Mais, après 15 ans d'implication au Bloc québécois, il a affirmé qu'il mentirait s'il prétendait avoir autant d'ardeur qu'avant. « Je suis mûr pour autre chose », a-t-il déclaré.

M. Loubier a indiqué qu'il aimerait éventuellement faire le saut sur la scène politique provinciale québécoise. Il a dit ne pas avoir de projet immédiat et a souligné qu'il prendrait les prochaines semaines pour réfléchir à son avenir.

Économiste de formation, M. Loubier est porte-parole du Bloc en matière de finances. Au cours de sa carrière, il s'est notamment démarqué en dénonçant la culture illégale de cannabis par le crime organisé dans les champs de maïs de sa circonscription, ce qui lui avait valu d'être l'objet de menaces de mort. Il a également critiqué les paradis fiscaux dont aurait bénéficié la Canada Steamship Lines (CSL) de l'ancien premier ministre Paul Martin.