•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le zoo de Saint-Félicien transformé en plateau de tournage

Radio-Canada

Un film animalier, intitulé provisoirement La rivière aux castors, est tourné au zoo depuis la fin juin.

Depuis la fin juin, une équipe de cinéma tourne un film animalier au zoo sauvage de Saint-Félicien. Provisoirement intitulée La rivière aux castors, cette coproduction Québec-France coûtera 3,5 millions de dollars. Les retombées économiques du tournage sont estimées quant à elles à près de 1 million de dollars.

La fiction de 80 minutes racontera l'histoire d'un bébé castor séparé de sa famille par les eaux. Le spectateur suivra les péripéties de ce petit héros poilu à travers les beautés et les dangers de la forêt boréale.

Au total, une vingtaine d'animaux sauvages participent au tournage, dont les principales vedettes sont cinq castors, un lynx, deux oursons et cinq loups.

Puisque l'équipe a choisi de tourner avec des animaux sauvages plutôt qu'avec des animaux dressés, cinq animaliers ont été embauchés pour amadouer les bêtes et pour les amener à avoir le comportement décrit dans le scénario. Toutefois, le tournage demande une bonne dose de patience. À peine deux minutes de film sont tournées chaque jour.

Jusqu'à présent, l'échéancier de tournage est respecté. Selon le réalisateur, Philippe Calderon, les castors, que l'on croyait difficiles à apprivoiser, se sont avérés meilleurs que ce qu'on avait prédit.

Le tournage du film devrait être complété d'ici la fin septembre, mais ce n'est que dans un an que l'on pourra voir La rivière aux castors au grand écran.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.