•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand une étoile explose

Radio-Canada

Pour la première fois, des chercheurs observent en direct l'explosion d'une supernova dans une galaxie située à quelque 440 millions d'années-lumière, vers la constellation du Bélier.

L'explosion d'une supernova, étoile massive en fin de vie, a été observée pour la première fois en direct.

Ces événements sont très rares, il y en aurait eu quatre au cours du dernier millénaire dans notre galaxie. Ils ont toujours été détectés après coup, grâce à la localisation d'un éclat extraordinaire.

Cette fois, l'explosion a commencé à se produire le 18 février 2006 dans une galaxie située à 440 millions d'années-lumière dans la direction de la constellation du Bélier.

Des astronomes britanniques des universités Leicester et Hertfordshire ont d'abord décelé un rayonnement gamma inhabituel qui a duré près de 40 minutes. Habituellement, la durée d'un tel phénomène est de quelques millisecondes. Ce type d'émission est considéré comme précurseur d'une supernova.

La période de rayonnement a été si longue que le satellite Swift de la NASA a pu focaliser tous ses instruments sur le phénomène. Ainsi, les astronomes à Terre ont pu observer l'explosion de l'étoile avec leurs télescopes.

Le détail de ces observations permettra aux astronomes de mieux comprendre l'évolution d'une supernova à ses débuts et de voir comment les matériaux éjectés lors de l'explosion évoluent dans les temps qui suivent.

Cette supernova était une étoile massive d'une masse vingt fois supérieure à notre Soleil.

L'explosion de ces corps célestes se produit lorsqu'ils ont épuisé leur combustible nucléaire.

Les travaux complets sont publiés dans le magazine Nature.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.