•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse sur fond de tempête

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La tempête tropicale Ernesto, qui s'est formée dans les Caraïbes souffle sur les prix de l'or noir en bourse, leur faisant poursuivre leur ascension.

Les prix du pétrole ont été soulevés en bourse par la perspective d'ouragans menaçant les installations pétrolières du golfe du Mexique.

La tempête tropicale Ernesto, cinquième de la saison, qui s'est formée dans les Caraïbes, pourrait se diriger, au milieu de la semaine prochaine, vers les installations pétrolières du golfe, lesquelles ne sont pas encore complètement remises de la destruction des ouragans de l'été dernier.

L'incertitude entourant la question nucléaire iranienne continue aussi d'attirer l'attention des analystes. Si des sanctions étaient imposées à Téhéran, la réaction de l'Iran, quatrième producteur de pétrole mondial, pourrait influer sur les exportations de l'or noir.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le prix du baril de « light sweet crude » pour livraison en octobre a clôturé à 72,49 $US, après avoir atteint 73,75 $US plus tôt. Jeudi, il avait crû de 60 ¢.

À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord a connu une hausse de 41 ¢, atteignant 73,09 $.

Il y a presque un an, l'ouragan Katrina avait durement frappé les installations pétrolières du golfe du Mexique, en plus de causer mort et destruction sur la terre ferme, à La Nouvelle-Orléans notamment.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.