•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PQ mise sur l'automne

Radio-Canada

Le chef du Parti québécois André Boisclair demande à son équipe d'accélérer les préparatifs en vue de la prochaine campagne électorale en raison des dernières annonces du gouvernement libéral. Jean Charest serait prêt.

Le Parti québécois semble convaincu que Jean Charest est en train de mettre en place les bases d'une élection générale cet automne. André Boisclair parle même d'un scrutin qui aurait lieu fin novembre ou début décembre.

« Il n'y a jamais eu autant d'asphalte qui s'est déroulé au Québec que depuis les dernières semaines »

André Boisclair

Les récentes annonces gouvernementales prouveraient que le déclenchement d'une élection est dans un avenir proche.

Le gouvernement Charest vient d'annoncer 100 millions de dollars pour le prolongement de la route 138 sur la Côte-Nord.

La Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) va attendre 2008 avant d'augmenter les primes pour les permis de conduire et les certificats d'immatriculation.

Et Hydro-Québec s'est adressée à la Régie de l'énergie pour obtenir l'autorisation de hausser ses tarifs de 2,8 %, alors qu'elle avait d'abord envisagé dans son plan stratégique 2006-2010 une hausse moyenne de 4,8 %.

Finances du parti et candidats

Le PQ doit d'abord trouver des candidats pour au moins 80 circonscriptions. Le Parti québécois tiendra son premier rassemblement électoral le 9 septembre à Laval. « Nous réunirons là-bas plus de 1000 personnes pour nous préparer à la campagne électorale; donc formation de nos différents représentants, des candidats, des directeurs de campagne, des agents officiels », a indiqué M. Boisclair.

Le PQ doit également trouver de l'argent. La campagne de financement qui s'achève n'a pas encore atteint son objectif, et le Parti traîne une lourde dette. André Boisclair convient que la prochaine campagne du PQ se fera à crédit. « Le Parti québécois a fait tous les arrangements nécessaires pour que si demain, il y avait un déclenchement d'élections, que nous ayons les liquidités nécessaires », a précisé le chef péquiste.

Jean Charest serait prêt

Radio-Canada a appris que des proches du premier ministre parlent ouvertement d'élections à l'automne, soit les 13 ou 20 novembre. Ces dates signifieraient un déclenchement entre le 10 et le 16 octobre, donc avant qu'André Boisclair ne fasse son entrée à l'Assemblée nationale. La prochaine session doit débuter le troisième mardi d'octobre, soit le 17.

De plus, les coffres du Parti libéral seraient garnis de près de 10 millions de dollars.

Des spécialistes estiment que l'avantage d'aller en élections cet automne serait d'éviter le chevauchement avec d'éventuelles élections fédérales tenues au printemps.

Ces élections forceraient Jean Charest à attendre l'automne prochain pour déclencher ses propres élections.

Aucun thème sélectionné