•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cas de Roméo Philion est renvoyé en Cour d'appel

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Cour d'appel de l'Ontario devra revoir la cause de Roméo Philion qui a été emprisonné pendant 30 ans pour un meurtre dont il se dit innocent.

Le ministre fédéral de la Justice, Vic Toews, renvoie devant la Cour d'appel de l'Ontario des questions juridiques concernant la condamnation pour meurtre de Roméo Philion.

L'ancien résident d'Ottawa, aujourd'hui âgé de 67 ans, a été condamné à la prison à vie en 1972 pour meurtre non qualifié, sans possibilité de libération conditionnelle.

Après avoir purgé 30 ans de sa peine, Roméo Philion, qui pourrait avoir été victime d'une erreur judiciaire, a obtenu une libération conditionnelle, en juillet 2003.

Roméo Philion avait été reconnu coupable du meurtre du pompier Léopold Roy, d'Ottawa, un meurtre survenu en 1967. Il prétend avoir un alibi que la Couronne n'a jamais divulgué.

Un rapport de police écrit le 12 avril 1968 établit qu'il était à une station d'essence près de Trenton, en Ontario, entre 12 h et 13 h le jour du crime. Le rapport conclut qu'il aurait été impossible, la journée du meurtre, de parcourir 237 km pour aller à Ottawa et mettre fin aux jours de Léopold Roy à 14 h 45, .

Selon le ministère de la Justice, il y a des doutes raisonnables pour rouvrir le dossier et tenter de déterminer si Roméo Philion a été condamné injustement.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.