•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Biographie de Raymond Saint-Pierre

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

xxx

Raymond Saint-Pierre est né à Saint-Hyacinthe, au Québec, où il a obtenu un baccalauréat ès arts en 1969. Après des études de droit à l'Université McGill, à Montréal, il fréquente pendant trois ans l'Université d'Aix-en-Provence, en France, où il décroche une maîtrise en Lettres.

La carrière journalistique de Raymond Saint-Pierre s'est amorcée en 1965 à la station CKSB, de Saint-Hyacinthe, où il a travaillé jusqu'en 1970 alors qu'il était étudiant. En 1973, il est reporter radio à la station CKAC, à Montréal, dont il deviendra directeur de l'information en 1975. Entré à Radio-Canada à Montréal comme reporter télé en 1978, il est correspondant à Washington de 1980 à 1985, à Londres de 1985 à 1988 et à Paris, de 1988 à 1992. De retour au Canada, il se joint à l'équipe du Point, puis devient correspondant en Chine en 1996, poste qu'il occupera jusqu'en 2001.

Après son arrivée en poste à Pékin, Raymond propose des reportages, entre autres, sur la mort de Deng Xiaoping et ses conséquences, la rétrocession de Hong-Kong à la Chine, la grave famine qui sévit en Corée du Nord, les feux de forêt en Indonésie, la chute du président indonésien, la mission des troupes canadiennes au Timor oriental, la famine et la sécheresse en Mongolie, ainsi que les Jeux olympiques de Nagano et de Sydney, la répression du mouvement Falun Gong et la situation des droits de la personne en Chine. Il a aussi été envoyé au Kosovo, en Macédoine et en Albanie.

Il a ensuite été chef d'antenne de l'émission Montréal ce soir pendant deux ans. À l'automne 2003, il a préparé divers documentaires, notamment pour l'émission Zone libre. Depuis l'été 2005, il s'est joint à l'émission Enjeux. En 2006, il a été envoyé au Liban pour couvrir le conflit entre Israël et le Hezbollah.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.