•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nathalie Gettliffe restera en prison

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Cour suprême de Colombie-Britannique rejette la demande de remise en liberté de la Française de 36 ans, accusée de l'enlèvement de ses deux enfants pour les soustraire à l'influence de leur père canadien.

La Française Nathalie Gettliffe, accusée de l'enlèvement de ses propres enfants, devra rester en prison jusqu'à l'ouverture de son procès, le 20 novembre. La juge Heather Holmes, de la Cour suprême de Colombie-Britannique, a rejeté, vendredi, la demande de remise en liberté conditionnelle de la femme de 35 ans, confirmant ainsi une décision rendue en mai.

Nathalie Gettliffe est accusée d'avoir fui en France avec ses deux enfants, en 2001, un an après s'être séparée de son mari canadien Scott Grant. De retour au Canada, en avril dernier, elle a été arrêtée à Vancouver pour non-respect d'une décision sur la garde de ses enfants qui avait été prise par la justice canadienne en 2001. Elle est passible d'une peine maximale de 10 ans.

Maximilien, 12 ans, et Joséphine, 11 ans, ont été remis en juillet à leur père par la police française. Pour expliquer son geste, la jeune femme a expliqué qu'elle voulait soustraire ses enfants à l'influence de son ex-mari. Ce dernier est membre de l'Église internationale du Christ, répertoriée comme une secte en France, mais pas au Canada.

Nathalie Gettliffe a saisi la Cour européenne des droits de l'Homme pour faire condamner l'État français. La professeure d'anglais à l'université Lyon-II reproche à son pays de ne pas avoir respecté un article de la Convention européenne des droits de l'Homme.

Le président de la France, Jacques Chirac, a abordé l'affaire lors de sa rencontre avec le premier ministre Stephen Harper à l'Élysée, le mois dernier. Selon un porte-parole de M. Chirac, il a demandé qu'une « attention particulière soit accordée à Mme Gettliffe » en raison de sa grossesse.

Depuis sa séparation avec Scott Grant, Nathalie Gettliffe a eu un troisième enfant avec un autre homme et est aujourd'hui enceinte d'un quatrième.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.