•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture de la station d'information de vol

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À compter du 23 novembre, les pilotes qui atterriront à l'aéroport vont recevoir leurs informations de Rouyn-Noranda, situé à plus de 800 kilomètres de Roberval.

La station d'information de vol de l'aéroport de Roberval cessera ses opérations le 23 novembre prochain. À compter de cette date, les pilotes qui atterriront à Roberval recevront leurs informations à partir de Rouyn-Noranda, situé à plus de 800 km de là.

Le ministre fédéral des Transports, Lawrence Cannon, a approuvé le plan de fermeture déposé par Nav Canada, qui s'occupe de la sécurité dans les tours de contrôle au Canada. L'entreprise en a avisé les six employés au cours des derniers jours.

Le maire de Roberval, Denis Lebel, est furieux de cette décision. Il a négocié pendant trois ans avec Nav Canada afin d'éviter cette fermeture. Selon lui, la fermeture de la station priverait les pilotes de certaines informations et causerait des problèmes de sécurité.

« Malgré trois ans de démarches qu'on a faites, ça démontre [le manque] de respect qu'il y a alentour de ce dossier, dit-il. Les fonctionnaires, autant de Transport Canada que de Nav Canada, se foutent bien de la sécurité des gens chez nous. C'est mon point de vue. »

Le maire de Roberval a déclaré avoir écrit au ministre Cannon, afin qu'il lui explique pourquoi il y a eu quatre accidents mortels à l'aéroport de Gaspé après la fermeture de la station d'informations de vol.

Le cabinet du ministre Lawrence Cannon dément cette affirmation et désapprouve la réaction du maire Lebel. La directrice des communications du ministre, Huguette Guillemont, affirme que n'est pas quatre, mais deux accidents mortels qui se sont produits à Gaspé et que ces deux tragédies sont survenues à des centaines de kilomètres de l'aéroport. Elle précise que le ministre a communiqué par écrit ces informations au maire de Roberval le 31 juillet, de même que les conclusions du Bureau de la sécurité des transports du Canada, selon lesquelles ces tragédies aériennes à Gaspé n'étaient pas liées à la disponibilité des services d'information à l'aéroport.

Le maire Lebel dit ne pas encore avoir reçu de lettre de confirmation de la fermeture de la part du ministre Cannon. Il entend continuer la bataille jusqu'au bout: « Eux disent qu'il n'y a aucun problème, mais on va en reparler avec M. Blackburn [ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean à Ottawa]. Vous savez, l'autre tour d'information de Nav est à Sept-îles, l'autre va être à Rouyn-Noranda, et Bagotville a d'abord une vocation militaire. Nous trouvons cette décision tout à fait inadmissible pour [économiser] quelque centaines de milliers de dollars. »

De son côté, le ministre Jean-Pierre Blackburn affirme que Roberval ne recevait plus assez de vols pour conserver cet équipement.

Le président de l'Association conservatrice de Roberval-Lac-Saint-Jean, Ghislain Lavoie, ne se montre pas surpris par la décision du ministre Cannon. Candidat conservateur défait aux élections fédérales de janvier dernier, M. Lavoie rappelle que son parti n'a jamais pris d'engagement formel pour le maintien de cet équipement. Il croît que le maire Denis Lebel a très peu de chance de renverser la décision ministérielle.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.