•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Possible reprise du service à Bathurst

Radio-Canada

Les efforts de la municipalité en vue de financer un service public d'autobus soulèvent des réactions positives chez les citoyens.

L'intérêt démontré par la Ville de Bathurst, dans le nord-est du Nouveau-Brunswick, pour réactiver le système de transport en commun réjouit plusieurs citoyens. Maintenant qu'elle peut compter sur des fonds pour l'achat d'autobus, la Ville tente de trouver le financement nécessaire pour offrir le service.

Les autobus sont absents des rues de Bathurst depuis le 15 mars dernier. Le conseil municipal avait mis fin à ce projet-pilote pour éviter de perdre de l'argent.

Depuis, la municipalité a obtenu près de 200 000 $ du gouvernement fédéral pour l'achat d'autobus. Elle sollicite maintenant l'aide de divers organismes gouvernementaux pour payer les frais d'exploitation. André Doucet, porte-parole de la Ville de Bathurst, estime ces frais à 160 000 $ par année.

Le retour possible des autobus fait l'affaire des citoyens. Aurèle Blanchard, par exemple, compte sur le transport en commun pour ses déplacements chez son médecin.

« Pour continuer mes traitements, j'ai été obligé de m'acheter un scooter qui m'a coûté 4900 $. Si l'autobus revient, j'ai l'intention de revendre mon bicycle pour prendre l'autobus », a affirmé M. Blanchard.

Biola Basque a aussi ses raisons d'aimer le transport urbain. Elle a indiqué qu'en hiver, prendre l'autobus est moins compliqué que circuler en voiture. Elle a ajouté que cela lui donne plus d'autonomie.

La Ville de Bathurst devra prendre une décision rapidement quant à l'avenir du transport en commun puisque la subvention fédérale pour l'achat d'autobus n'est valide que jusqu'à la fin de 2006.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.