•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Castro délaisse provisoirement le pouvoir

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Opéré à l'intestin, le président cubain confie temporairement les rênes du pays à son frère Raul. C'est la première fois depuis la révolution cubaine de 1959 que La Havane se réveille sans le lider maximo à sa tête.

Le président cubain, Fidel Castro, a fait annoncer qu'un « accident de santé » le forçait à passer « provisoirement » les rênes du pays à son frère Raul, qui est ministre de la Défense.

« Des jours et des nuits de travail continu à dormir peu ont fait que ma santé, qui a résisté à toutes les épreuves, a été soumise à un stress extrême et a été ébranlée. Ceci a provoqué chez moi une crise intestinale aiguë avec des saignements importants, qui m'a obligé à affronter une opération chirurgicale complexe », mentionnait une déclaration lue à la télévision lundi soir par le secrétaire particulier de Castro, Carlos Manuel Valenciaga.

« L'opération m'oblige à conserver le repos durant plusieurs semaines, éloigné de mes responsabilités et de mes charges », ajoutait le texte.

Le dernier dirigeant communiste du monde occidental a aussi demandé que soient reportées les festivités entourant son 80e anniversaire, le 13 août prochain. Elles devraient se dérouler en décembre.

Le président cubain estime que ses problèmes de santé sont notamment dus à son voyage en Argentine pour le sommet du MERCOSUR, du 22 au 24 juillet, ainsi qu'à son discours annuel du 26 juillet, effectué à Bayamo, à plus de 700 kilomètres de La Havane.

C'est la première fois depuis la révolution cubaine de 1959 que le lider maximo s'absente du pouvoir.

Quelques réactions

Le plus fidèle allié du président cubain, le président vénézuélien, Hugo Chavez, a été le premier à réagir. En voyage au Vietnam, il s'est dit préoccupé par l'état de santé du dirigeant cubain. Il a également déclaré que son gouvernement avait communiqué avec La Havane. Il s'est dit rassuré par ce qui a filtré de la conversation. Le gouvernement vénézuélien a d'ailleurs affirmé que Casto récupérait bien.

Un autre allié indéfectible en Amérique latine, le président bolivien, Evo Morales, s'est dit convaincu que l'incroyable force démontrée toute sa vie par Fidel Castro l'aidera à surmonter cette épreuve pour continuer sa lutte contre l'impérialisme.

La nouvelle a cependant été accueillie avec joie par les exilés cubains de Miami. Ils sont descendus dans les rues pour faire la fête et ont dansé jusqu'à tard dans la nuit. La diaspora cubaine à Miami compte environ 650 000 exilés.

Fidel Castro, qui gouverne Cuba depuis la révolution de 1959, fêtera ses 80 ans le 13 août prochain. Son état de santé avait été l'objet de spéculations, en 2004, alors qu'il était tombé d'une estrade, se blessant à un bras et à un genou.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.