•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le fisc profitable pour Petro-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les profits de la pétrolière sont en hausse au second trimestre grâce notamment à un important recouvrement d'impôt dû à une baisse du taux d'imposition des sociétés tant au fédéral qu'au provincial.

Petro-Canada a enregistré un bénéfice net de 472 millions ou de 0,92 $ l'action au deuxième trimestre 2006, comparativement à 345 millions ou 0,66 $ l'action au trimestre correspondant de l'an dernier.

La fiscalité tant fédérale que provinciale aura été fort profitable pour la pétrolière canadienne puisque ces profits sont notamment constitués d'un recouvrement d'impôt futur de 127 millions obtenu grâce à la diminution du taux d'imposition des sociétés décrétée par les deux paliers de gouvernement.

Le président et chef de la direction Ron Brenneman met pour sa part l'accent sur le prix élevé du brut et les marges de raffinage pour expliquer ces solides résultats financiers.

M. Brenneman ajoute cependant que l'arrêt temporaire de la production au gisement Terra Nova, au large de Terre-Neuve, en raison d'un problème mécanique survenu en mai, a influé de façon négative tant sur les résultats de ce trimestre que sur les prévisions de production annuelle de la compagnie.

La plateforme, qui devrait redémarrer ses activités d'ici le quatrième trimestre, aura jusqu'ici été responsable en bonne partie de la diminution de 28 % de sa production de brut enregistré au second trimestre, qui s'est située à environ 205 000 barils par jour.

Cette situation a contraint Petro-Canada à réduire ses prévisions pour sa production combinée de pétrole et de gaz pour 2006. Cette production combinée a atteint lors du second trimestre les 326 000 barils par jour.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.