•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti vert s'oppose au prolongement de la 25

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le candidat du Parti vert, Xavier Dahxelet, privilégie le transport en commun pour résoudre les problèmes de la congestion du réseau routier montréalais.

Le candidat du Parti vert dans la circonscription de Pointe-aux-Trembles, Xavier Daxhelet, attaque le projet de prolongement de l'autoroute 25 et la construction d'un pont entre Laval et Montréal.

Selon le candidat, le projet de 600 millions de dollars ne respecte pas le plan vert du gouvernement de Jean Charest. « L'état de santé de la population serait dégradé par la mauvaise qualité de l'air ambiant », soutient M. Daxhelet. Il s'inquiète de la santé de ses concitoyens avec le passage de 150 000 véhicules par jour. Il craint que la circulation automobile n'entraîne une augmentation d'émission de gaz à effet de serre (GES) dans sa circonscription.

La solution à l'engorgement du réseau routier de la métropole québécoise passe par le transport en commun pour le Parti vert. Le réaménagement de la rue Notre-Dame, l'ajout d'un train de banlieue dans l'est de la ville et le prolongement de la ligne bleue du métro sont également des compléments de solutions à ce problème. « Après ça, nous pourrions voir ce que nous pourrions faire et si le pont de la 25 est à considérer », conclut-il.

Réactions

Le Parti libéral, qui ne soumet pas de candidat dans Pointe-aux-Trembles, refuse de commenter la position du Parti vert.

Du côté du Parti québécois, le projet de prolongement de l'autoroute 25 ne constitue pas une priorité. Un porte-parole d'André Boisclair précise que le parti préfère se concentrer sur le transport en commun et le réaménagement de la rue Notre-Dame.

Porte-parole de Québec solidaire (QS), Françoise David dénonce l'attitude du Parti libéral et de l'ADQ qui ne présente aucun candidat face au chef du PQ, André Boisclair. Elle fait valoir que la démarche de QS est différente et souhaite offrir une réelle alternative aux vieux partis.

La candidate de QS dans la circonscription, Dominique Ritchot, tiendra une assemblée citoyenne au Centre Roussin le 3 août prochain. Elle désire y rencontrer la population de la circonscription afin de discuter des enjeux locaux.

Mme Ritchot entend livrer le combat électoral sur les enjeux chers à QS, soit l'environnement et la lutte contre la pauvreté.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.