•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec attend les propositons

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministère des Transports du Québec demande aux trois consortiums retenus de détailler leur projet de prolongement de l'autoroute 25. Le partenaire privé devrait être connu en juillet 2007.

Le projet de prolongement de l'autoroute 25 a franchi une nouvelle étape. Le ministère des Transports du Québec vient de lancers le processus d'appel de propositions pour l'ajout d'un tronçon de 7 km vers le nord au bout de l'autoroute 25.

Le choix du partenaire privé du gouvernement devrait être fait en juillet 2007 dans le cadre du plus avancé des partenariats publics privés (PPP) lancé par le gouvernement. Évalués à 400 millions de dollars, les coûts du projet seront partagés entre le gouvernement et le partenaire privé retenu. La gestion de l'autoroute à péage, pendant 35 ans, permettra à l'entreprise de rentabiliser son investissement.

Québec a retenu trois entreprises lors de l'appel de qualification soit Consortium Nouvelle Route, Infras-Québec A-25 et un autre consortium mené par SNC-Lavalin. Les trois partenaires potentiels devront présenter des propositions plus détaillées parmi lesquelles le gouvernement fera son choix.

L'autoroute 25 sera ainsi prolongée pour rejoindre l'autoroute 440. Le projet comprend un pont au-dessus de la rivière des Prairies. Les mesures d'atténuation environnementales et le coût du péage imposé aux usagers seront pris en considération dans l'évaluation des soumissions.

Bien que le ministère précise que ce n'est pas son intention, il se ménage une porte de sortie dans l'éventualité où aucun partenaire privé ne serait choisi. Une compensation de 1 million de dollars sera versée à tous les soumissionnaires dont le projet était conforme aux exigences du ministère.

Les premiers véhicules devraient rouler sur ce tronçon de l'autoroute en 2010 ou 2011.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.