•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Légère baisse des prix

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les cours du pétrole reculent de plus de 1 $US après leur flambée des derniers jours, en raison des perspectives d'apaisement des tensions au Proche-Orient.

Les cours du pétrole ont diminué sur le marché de New York, lundi, après leur flambée des derniers jours.

Le prix du baril a clôturé à 75,30 $US, en baisse de 1,73 $US par rapport à la fermeture vendredi. Il avait commencé la séance à 76,90 $US.

À Londres, le prix du Brent a perdu 84 ¢US, pour terminer à 76,74 $US. Il avait touché le niveau sans précédent de 78,18 $US en début de journée.

Les marchés sont nerveux depuis l'escalade de la violence au Proche-Orient. Mais après six jours d'affrontements, les analystes sont encouragés par le fait que les combats ne se soient pas étendus à d'autres pays de la région.

Une des principales craintes serait que l'Iran, quatrième producteur mondial d'or noir, entre en conflit direct avec l'État hébreu. La communauté internationale tente depuis des mois de dissuader l'Iran d'aller de l'avant avec son programme d'enrichissement de l'uranium.

L'OPEP anticipe des prix modérés

Pour sa part, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a prévu lundi des prix « plus modérés » pour 2007, en raison de l'augmentation anticipée des capacités de production de l'OPEP et du recul de la demande du brut qu'il fournit.

L'OPEP prévient toutefois que ce pronostic dépendra de l'évolution de la situation géopolitique.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.