•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Harper se range derrière l'État hébreu

Radio-Canada

En route vers l'Europe pour le sommet du G8, le premier ministre canadien affirme que la riposte d'Israël aux attaques du Hezbollah au Liban est mesurée.

Le premier ministre canadien Stephen Harper a clairement pris position en faveur de l'État d'Israël dans la crise qui l'oppose au Hezbollah dans le sud du Liban et au Hamas dans la bande de Gaza.

« Israël a le droit de se défendre », a déclaré le premier ministre conservateur aux journalistes, jeudi, dans l'avion qui le conduisait en Grande-Bretagne. « Dans les circonstances, la riposte israélienne a été mesurée », a ajouté M. Harper, qui doit se rendre au sommet du G8 à Saint-Pétersbourg, en Russie.

Le premier ministre canadien déplore que les attaques anti-israéliennes proviennent de régions que l'État hébreu a évacuées de son propre chef, à savoir la bande de Gaza et le sud du Liban. « Je pense que c'est à l'autre camp qu'il incombe de mettre fin à cette escalade », a-t-il dit.

M. Harper a appelé le Hezbollah et le Hamas à libérer les soldats israéliens qu'ils détiennent. « Tout pays de la région qui a de l'influence sur ces organisations devrait appeler à l'arrêt des violences et reconnaître et encourager la reconnaissance du droit à l'existence d'Israël », a-t-il ajouté en faisant de toute évidence allusion à la Syrie et à l'Iran.

La Grande-Bretagne est première étape d'une tournée de M. Harper en Russie et en France. À Londres, il s'entretiendra avec le premier ministre Tony Blair et sera reçu par la reine Élisabeth II au palais de Buckingham.

À compter de samedi, il doit participer au sommet du G8 Saint-Pétersbourg. Il s'agira pour lui d'une occasion d'avoir des rencontres avec plusieurs dirigeants et de se faire connaître.

Après le G8, M. Harper se rendra à Paris, où il doit rencontrer le premier ministre Dominique de Villepin et le président Jacques Chirac.