•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Record fracassé

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pour la première fois, le prix du baril de pétrole dépasse les 76 $US, principalement en raison de l'escalade de la tension au Proche-Orient après les attaques israéliennes au Liban.

Le prix du baril de pétrole a atteint un nouveau sommet jeudi. En cours de matinée, le baril se négociait à 76,40 $US à New York, soit près de 1,50 $US de plus que le prix à la fermeture mercredi.

C'est la première fois que l'or noir dépasse les 76 $US le baril depuis le début de la négociation des contrats à terme sur le New York Mercantile Exchange en 1983. Il a terminé à 76,70 $US, après avoir touché le sommet de 76,85 $US.

Cette nouvelle flambée du prix du pétrole s'explique en grande partie par l'escalade de la tension au Proche-Orient après les attaques israéliennes au Liban. L'armée israélienne est entrée dans le sud Liban au lendemain de la capture de deux soldats israéliens, mercredi, par le Hezbollah.

Les marchés s'inquiètent aussi de la crise politique concernant le programme iranien d'enrichissement d'uranium. Les États-Unis et l'Allemagne menacent l'Iran de sanctions économiques s'il n'abandonne pas son programme nucléaire. De plus, des explosions survenues sur des oléoducs au Nigéria ont joué sur la hausse du prix du brut. Des rebelles s'opposent à l'exploitation du pétrole du pays par des sociétés étrangères, ralentissant la production.

Crise en 1974

Les prix du pétrole avaient également atteint un sommet au début des années 70 au moment de la guerre israélo-arabe. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) avait décidé de ne plus livrer de pétrole aux États qui appuyaient Israël, quadruplant ainsi le prix du brut. Le Moyen-Orient renferme les deux tiers des réserves de pétrole mondiales.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.