•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux jumeaux à la tête du pays

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Jaroslaw Kaczynski, le frère du président Lech Kaczynski, sera vraisemblablement appelé à remplacer le premier ministre démissionnaire, Kazimierz Marcinkiewicz.

Le premier ministre polonais Kazimierz Marcinkiewicz a annoncé sa démission, vendredi, et a annulé in extremis un déplacement en Croatie pour participer à une réunion de la direction de son parti conservateur Droit et Justice (PIS).

Il sera vraisemblablement remplacé par le président de la formation, Jaroslaw Kaczynski, qui est aussi le frère jumeau du président de la République, Lech Kaczynski.

« Le comité politique de PIS a recommandé à l'unanimité Jaroslaw Kaczynski au poste de premier ministre », a indiqué un communiqué diffusé vendredi par le PIS.

L'opposition et la presse polonaises spéculaient depuis plusieurs jours sur les tensions s'étaient accumulées entre Marcinkiewicz et les jumeaux Kaczynski, qui auraient notamment reproché au premier ministre sa lenteur à mener des changements au pays.

La rencontre cette semaine entre M. Marcinkiewicz et Donald Tusk, le chef du principal parti d'opposition, la libérale Plateforme civique (PO), ainsi que la nomination d'un de ses conseillers au poste de ministre des Finances, sans consulter au préalable le PIS, lui auraient aussi valu des critiques de proches de M. Kaczynski.

Le premier ministre démissionnaire était, et de loin, le responsable politique le plus populaire du pays, malgré une alliance controversée avec des populistes et l'extrême-droite, portant un sérieux ombrage aux frères Kaczynski. Dans les dernières enquêtes d'opinion, il jouissait de 70 % d'opinions favorables.

Homme de l'ombre, préférant les combinaisons en coulisses aux feux de la rampe, Jaroslaw Kaczynski, 57 ans, est loin d'être aussi populaire. Sa nomination ne devrait pas poser de problème, puisque selon la Constitution, c'est son propre frère Lech, cadet de 45 minutes, qui détient cette responsabilité.

Jaroslaw Kaczynski pourrait ainsi oublier la promesse qu'il avait faite en octobre dernier, juste avant que Lech soit élu président: ne pas occuper avec son frère les deux postes-clés du pouvoir en Pologne.

Le PIS a gagné les législatives du 25 septembre dernier, avant la victoire de Lech Kaczynski à la présidentielle du 23 octobre.

Du cinéma à la politique

Lech et Jaroslaw avaient été d'éphémères vedettes de cinéma après avoir tourné ensemble, en 1962, un film pour enfants intitulé L'histoire des petits voyous qui ont décroché la lune. Ils avaient alors 12 ans. Le film a été réédité en DVD et a fait un tabac l'automne dernier, en occupant les classements des meilleures ventes.

Identiquement conservateurs et catholiques, tous deux juristes de formation, les frères Kaczynski se sont engagés ensemble dans l'opposition anticommuniste à la fin des années 70, et ont été parmi les acteurs de la transition après la chute du régime. Au début des années 1990, ils se sont brouillés avec le chef historique du mouvement Solidarité, Lech Walesa, après avoir été ses proches collaborateurs.

Pendant 10 ans, ils se sont efforcés à réunir autour d'eux la droite catholique avant de fonder en 2001 le PIS.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.