•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Canadiens craignent d'être ciblés

Radio-Canada

Quelques jours après le démantèlement d'une présumée cellule terroriste à Toronto, une majorité de Canadiens croient que la menace d'attentats est toujours présente au pays, indiquent deux sondages.

Les Canadiens sont de plus en plus nombreux à estimer qu'ils ne sont pas à l'abri de la menace terroriste.

Selon un sondage Ipsos-Reid-Canwest-Global effectué quelques jours après le démantèlement, la semaine dernière, d'une présumée cellule terroriste à Toronto, 58 % des Canadiens pensent que d'autres groupes sont en train de planifier des attaques au pays.

Seuls 37 % des personnes interrogées affirment que le démantèlement de cette présumée cellule est un cas isolé. Par ailleurs, 61 % des répondants estiment que le Canada est visé par les terroristes simplement parce que leur pays est une démocratie occidentale, tandis que 31 % pensent que c'est l'implication du Canada en Afghanistan qui fait de lui une cible.

Le sondage a été mené du 6 au 8 juin auprès de 1005 personnes. Sa marge d'erreur est de 3,1 %, 19 fois sur 20.

Selon un autre sondage, publié cette fois dans le Globe and Mail, 71 % des Canadiens estiment qu'un attentat pourrait avoir lieu au pays, contre 26 % qui estiment qu'une attaque terroriste est improbable.

En outre, 56 % des répondants croient que le Canada est mal préparé à faire face à d'éventuels attentats, alors que 37 % pensent le contraire.

Malgré tout, 48 % des Canadiens appuient la mission du Canada en Afghanistan, contre 44 % qui y sont opposés.

Le sondage a été réalisé les 7 et 8 juin par la firme The Strategic Counsel auprès de 1000 personnes. Sa marge d'erreur est de 3,1 points, 19 fois sur 20.