•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Canadiens s'accommodent des prix

Radio-Canada

Les automobilistes se plaignent de la hausse du coût de carburant, mais un sondage indique qu'ils ne changent pas leurs habitudes de consommation.

Les Canadiens s'attendent à payer davantage pour un litre d'essence, mais ils ne démontrent aucune intention de changer leurs habitudes.

Selon un sondage d'Ipsos Reid réalisé pour le Centre canadien d'information sur l'énergie, quatre Canadiens sur cinq s'attendent à payer de 10 à 20 % de plus cet été. Le prix moyen du litre d'essence au Canada présentement à 1,08 $ atteindrait ainsi 1,28 $.

Le sondage révèle également que malgré la hausse de 40 % des prix du litre au cours des trois dernières années, plus d'un Canadien sur trois admet consommer davantage. Fait particulier, la plus forte hausse de consommation a été enregistrée dans les ménages ayant un revenu de 30 000 $ et moins.

Cette étude a été menée auprès de 1004 adultes au pays entre le 23 et le 25 mai. Sa marge d'erreur est de 3,1 % 19 fois sur 20.

Baisse des ventes en 2005

Cette étude ne reflète toutefois pas les habitudes des consommateurs en 2005. Statistique Canada nous apprend que les ventes d'essence ont diminué au pays l'an dernier en raison principalement de la hausse des prix à la pompe.

Les automobilistes ont acheté 39,8 milliards de litres d'essence en 2005, représentant une baisse de 1,4 % sur les ventes de 2004.

La diminution de la consommation d'essence a été observée dans toutes les provinces à l'exception de l'Albertade et de l'Île-du-Prince-Édouard. Dans cette province de l'Atlantique, les prix de l'essence sont sous le contrôle du gouvernement et en Alberta, les consommateurs ne paient pas de taxe de vente provinciale.