•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec solidaire choisit son logo

Radio-Canada

Les membres de la nouvelle formation de gauche adoptent, au terme d'un long débat, un logo représentant un être humain stylisé légèrement penché vers la gauche.

Les militants de Québec solidaire, réunis en conseil national pour la fin de semaine, à Québec, se préparent activement à la prochaine campagne électorale québécoise.

Samedi, au terme d'un long débat, les membres du nouveau parti de gauche ont adopté un logo représentant un être humain stylisé, légèrement penché vers la gauche, qui tient entre ses bras un globe quadricolore.

Ils doivent également mettre sur pied une commission politique chargée d'établir le programme électoral du parti. Ce programme « clair et concret » devra être entériné au cours d'un congrès prévu pour le mois de novembre prochain.

Québec solidaire, qui est déjà présent dans environ 60 des 125 circonscriptions de la province, espère compter 6000 membres dans ses rangs d'ici là.

« On ne pourra pas faire partout le même type de campagne que dans Sainte-Marie-Saint-Jacques », a toutefois prévenu Manon Massé, candidate de QS à l'élection complémentaire dans cette circonscription montréalaise, le 10 avril dernier. Mme Massé avait récolté 22 % des voix, plaçant ainsi son parti en troisième position.

Françoise David, une des deux porte-parole de QS, a indiqué que trois circonscriptions seraient particulièrement ciblées: Chicoutimi, Rouyn-Noranda et Gouin.

De son côté, l'autre porte-parole du parti, Amir Khadir, n'a pas écarté la possibilité de créer une alliance stratégique avec le Parti vert et même, avec le Parti québécois. « Le principe de dialoguer avec d'autres partis [...] ne peut pas être exclu a priori », a-t-il déclaré.

Amir Khadir a ajouté qu'« il devra y avoir une ligne de démarcation très claire entre nos positions et celles traditionnellement défendues par des partis représentés à l'Assemblée nationale ».

Finalement, les membres de QS se sont montrés favorables à l'idée de tenir des élections à date fixe, comme le défend le premier ministre conservateur Stephen Harper. Selon eux, tous les partis ne se feraient plus prendre par surprise par le déclenchement d'un scrutin.

Cette année, QS prévoit un budget de 306 000 $, dont 10 % provient de l'allocation versée par l'État.

Québec solidaire, né en février dernier de la fusion de l'Union des forces progressistes (UFP) et d'Option citoyenne, se présente comme une formation de gauche, écologiste, féministe, favorable au scrutin proportionnel et souverainiste. La direction du parti est assurée par un collège de 16 personnes, incluant ses deux porte-parole.