•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dizaines de milliers de clients d'Esso sont touchés

Radio-Canada

Radio-Canada a appris que des fraudeurs sont parvenus à reproduire les numéros de cartes de crédit existantes, forçant la pétrolière à remplacer quelque 250 000 cartes.

Radio-Canada a appris qu'Esso devra rappeler environ 250 000 cartes de crédit, qui sont la cible de fraudeurs.

Ce sont des cartes de trois types, qui sont notamment destinées aux flottes de véhicules commerciaux. Elles sont utilisées par environ 40 000 entreprises au pays.

Il s'agirait d'une toute nouvelle forme de fraude, entièrement informatique. Plutôt que de cloner des cartes en service, les fraudeurs ont trouvé une façon de reproduire les numéros de cartes existantes, à l'aide de modèles mathématiques.

« Il est même possible qu'un client ait une carte qu'il n'utilise pas, et pourtant, quelqu'un a créé une carte qui a les mêmes numéros, les mêmes informations », explique Robert Théberge, directeur des affaires publiques pour le Québec et l'Ontario.

Ces crimes exigent de grandes connaissances informatiques ou encore un accès direct aux données confidentielles des clients de l'entreprise. Toutefois, pour l'instant, rien ne prouve que des employés sont impliqués.

Selon Esso, plusieurs centaines de petites fraudes auraient été commises depuis décembre dernier, totalisant environ 1 million de dollars.

Pour l'instant, les fraudes sont surtout perpétrées dans les régions de Montréal et de Toronto.

La multinationale, qui rembourse les victimes de ces fraudes, compte rappeler les cartes de crédit actuelles pour en émettre de nouvelles, qui auront des caractéristiques de sécurité plus difficiles à déjouer.