•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pêcheur victime de vandalisme

Radio-Canada

Le bateau du pêcheur Emanuel Haché, à Sainte-Marie-Saint-Raphaël, dans la Péninsule acadienne a été sérieusement endommagé. L'incident pourrait être lié à des tensions entre pêcheurs.

Le bateau du pêcheur Emanuel Haché, à Sainte-Marie-Saint-Raphaël, dans la Péninsule acadienne a subi d'importants dégâts. L'incident pourrait être lié à des tensions entre pêcheurs. La police a ouvert une enquête.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, quelqu'un s'est introduit dans la cabine du bateau. Les vitres ont été fracassées et les appareils électroniques ont tous été détruits à coups de hache. Les dégâts sont importants. Les réparations coûteront 25 000 $, selon les premières constatations.

Emanuel Haché est sous le choc. « Je me suis assis sur le bloc du quai, un gars que ça fait 35 ans qu'il pêche, je me suis senti pas mal triste », a-t-il indiqué.

Des 28 embarcations amarrées au quai, seule celle de M. Haché a été vandalisée. Ce dernier refuse de montrer quiconque du doigt. Il affirme cependant que des tensions existent entre des pêcheurs de Sainte-Marie-Saint Raphaël et ceux de Cap-Bateau, le village voisin.

Les deux groupes, qui partagent le même quai, se disputent les mêmes fonds marins. « C'est comme ce qui s'est passé dans le bout de Néguac. Ça s'est passé dans le bout de Pigeon Hillce printemps. Je sais qu'il y a des tensions. Ça se passe ici pareil », a déclaré M. Haché.

« Ça date depuis que la pêche au homard est lucrative. Le monde se dispute des territoires », a précisé Joe Fauteux, porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

La police est au courant de ces tensions. Elle n'exclut pas qu'une guerre de territoire puisse être à la source de cet acte de vandalisme.

Pour sa part, Emanuel Haché espère qu'il s'agit d'un geste isolé qui n'a rien à voir avec une querelle entre pêcheurs. Il souhaite surtout poursuivre ses activités de pêche sans autre incident.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.