•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pipeline entre le Nouveau-Brunswick et le Maine

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La société énergétique néo-écossaise Emera investira 350 millions de dollars pour construire un pipeline de gaz naturel de 145 kiliomètres entre St-Jean et la frontière située près de la ville américaine de Baileyville.

La société énergétique néo-écossaise Emera entend construire un pipeline de gaz naturel au coût de 350 millions de dollars.

Ce système de transport du gaz s'étalera sur 145 kilomètres entre St-Jean, au Nouveau-Brunswick, et la frontière internationale située près de la ville américaine de Baileyville, dans le Maine.

Chaque jour, il pourra transporter 850 millions de pieds cubes de gaz.

Emera a négocié une entente de 25 ans avec Canaport, une copropriété des sociétés énergétiques Repsol et Irving, pour utiliser son réseau de pipelines au Nouveau-Brunswick.

Les travaux de construction débuteront l'an prochain et dureront moins de deux ans.

Emera se spécialise principalement en hydroélectricité.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.