•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Confusion en vue

Radio-Canada

La Sûreté du Québec sera le seul corps policier habilité à délivrer des constats d'infraction. Les municipalités pourront toutefois désigner des inspecteurs.

Les nouvelles dispositions de la Loi sur le tabac doivent entrer en vigueur le 31 mai prochain. La loi interdira de fumer dans les bars, les tavernes, les restaurants et les autres établissements licenciés.

Les corps policiers municipaux avaient accepté à contrecoeur d'intégrer l'application de cette Loi à leur champ d'activités. Or, Radio-Canada a appris que seule la Sûreté du Québec aura le pouvoir de délivrer des constats d'infraction.

De nombreux leaders policiers, voulant garder l'anonymat, considèrent qu'il s'agit d'une aberration, puisque la SQ n'a pas autorité dans les territoires comme Montréal, Laval, Longueuil, Québec, Trois-Rivières et Sherbrooke, où se retrouvent la majorité des endroits licenciés. De l'avis de plusieurs, les services policiers municipaux pourraient même ne pas intervenir s'ils étaient appelés par des exploitants d'établissements ayant maille à partir avec des fumeurs récalcitrants.

L'obligation de faire respecter la loi ne reposera, dans les grands centres, que sur les 44 inspecteurs du ministère de la Santé, pour l'instant du moins.

Les municipalités pourront désigner elles-mêmes des inspecteurs. Elles devront alors en aviser le ministre de la Santé. Toutefois, cette situation risque, au dire de plusieurs leaders policiers, d'engendrer beaucoup de confusion, voire du désordre, avant que les municipalités ne décident de s'exécuter.