•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bond de 75 % des profits nets

Radio-Canada

La pétrolière enregistre une forte progression de son bénéfice au premier trimestre, mais des problèmes opérationnels ont nui à ses résultats.

Au premier trimestre, Petro-Canada enregistre une augmentation de 75 % de son bénéfice net. Le profit net s'établit à 206 millions de dollars comparativement à 118 millions de dollars pour la même période en 2005. Ce chiffre est le résultat à la fois de gains provenant de la vente d'actifs en Syrie et de pertes reliées à un rajustement fiscal au Royaume-Uni et aux contrats dérivés associés au projet pétrolifère Buzzard, situé dans la mer du Nord.

« Des problèmes opérationnels nous ont nui ce trimestre, mais nous sommes en voie de réaliser un rétablissement complet » a déclaré Ron Brenneman, président et chef de la direction.

L'entreprise précise que la production quotidienne provenant de l'ensemble des activités a été en baisse pour atteindre 355 000 barils de pétrole comparativement à 357 000 en 2005. L'exploitation des sables bitumineux est toujours déficitaire, mais Petro-Canada continue de miser sur le projet Fort Hills en Alberta ainsi que sur ses installations de gaz naturel liquéfié de la mer Baltique.

Au cours de la période, les revenus ont atteint 4,4 milliards de dollars, soit une hausse de 17,2 %.