•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Smooth Rock Falls dévastée par la fermeture de Tembec

Radio-Canada

L'entreprise, en difficulté financière, ferme son usine de pâte commerciale de Smooth Rock Falls, en Ontario, pour une période indéterminée.

La communauté de Smooth Rock Falls, dans le Nord-Est de l'Ontario, est durement touchée par l'annonce de la fermeture de l'usine de pâte commerciale de Tembec.

Cette fermeture, dont la durée est indéterminée, entrera en vigueur le 31 juillet et touchera quelque 230 employés. La nouvelle frappe de plein fouet la communauté de 1650 habitants.

La société forestière explique sa décision par la hausse du dollar canadien et par les coûts de production « désavantageux de cette usine par rapport à ceux des usines concurrentes à l'échelle internationale ».

Elle précise que cette fermeture s'inscrit dans le cadre du plan de relance présenté en janvier dernier par le nouveau président et chef de la direction, James Lopez.

L'usine de Smooth Rock Falls produit annuellement 200 000 tonnes métriques de pâte kraft blanchie de résineux de l'hémisphère nord (NBSK). Elle figurait sur une liste de cinq installations placées « aux soins intensifs » par Tembec.

La direction de Tembec a indiqué qu'elle allait étudier des questions opérationnelles et financières avant de déterminer si l'usine pourrait reprendre ses activités. Mais Pierre Brien, vice-président aux communications de Tembec, mentionne que les espoirs d'une réouverture prochaine sont minces: « C'est une usine qui a généré des pertes importantes et ça prendrait des changements très significatifs dans les conditions de marché dans lesquelles on opère. »

En plus de Smooth Rock Falls, Tembec annonce la fermeture de sa scierie à Mattawa pour une période de sept semaines. La mesure touche une centaine d'employés. Après cette période, le syndicat révèle que l'entreprise réduira sa production à un seul quart de travail et n'embauchera plus qu'une trentaine d'employés.

État de choc à Smooth Rock Falls

La mairesse de Smooth Rock Falls, Réjeanne Demeule, ne se berce pas d'illusions quant à une éventuelle réouverture de l'usine: « La réalité est là, c'est juste un beau mot de dire "indéfiniment" [...] mais il va falloir se tourner vers l'avenir pour voir ce qu'on peut faire. »

Du même souffle, la mairesse Demeule constate que les difficultés rencontrées dans la région laissent planer l'incertitude sur l'économie de nombreuses communautés. Elle rappelle la fermeture de la scierie d'Excel Forest Products, qui a durement touchée Opasatika en juin 2005 et se demande quelle communauté sera la prochaine à écoper.

L'an dernier, Tembec a mis à pied plus de 500 employés et a dévoilé des pertes nettes de plus de 300 millions de dollars pour l'ensemble de l'année 2004. L'entreprise forestière possède des installations principalement en Amérique du Nord et en France, et emploie environ 10 000 personnes.

Tembec dans le rouge

Les choses ne s'améliorent pas pour la forestière Tembec. La société a dévoilé mardi ses résultats financiers au deuxième trimestre, terminé à la fin mars.

Les revenus de Tembec ont baissé de 62,2 millions de dollars en un an, pour s'établir à 818 millions. La perte nette de l'entreprise atteint plus de six fois celle du deuxième trimestre de 2005, soit 168,2 millions de dollars. Ces résultats incluent l'impact de la fermeture de l'usine de Smooth Rock Falls.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.