•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une vingtaine de suspects seront bientôt accusés

Radio-Canada

Les autorités vont porter des accusations plus tard cet été relativement à l'émeute de 2003 pendant laquelle quatre bateaux et une usine ont été incendiés.

Les autorités vont porter environ 80 accusations plus tard cet été contre une vingtaine de personnes relativement à l'émeute de 2003 à Shippagan. Les policiers ont fait une mise à jour, mercredi matin, de leur enquête sur cette émeute.

Les événements de mai 2003 resteront gravés longtemps dans la mémoire des citoyens de Shippagan. La décision de Pêches et Océans Canada de partager de façon permanente le quota de crabe entre les pêcheurs traditionnels et les pêcheurs côtiers et autochtones avait mis le feu aux poudres.

Des manifestants en colère ont incendié une usine de transformation de produits marins appartenant à l'entreprise Daly Brothers ainsi que quatre bateaux de pêche. Ces bateaux devaient fournir du crabe à l'usine en question. Environ 350 personnes qui travaillaient dans cette usine ont alors perdu leur emploi.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) enquête sur ces événements depuis trois ans. Elle a interrogé 1200 personnes dans le cadre de cette enquête, mais elle n'a toujours pas déposé d'accusations.

Aucun thème sélectionné