•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau cas de vache folle

Radio-Canada

Les résultats des tests effectués sur une vache laitière de la vallée du Fraser sont positifs. Washington n'envisage pas d'instaurer un nouvel embargo.

Autre coup dur pour les producteurs de bovins canadiens: un nouveau cas d'encéphalite spongiforme bovine (ESB), aussi connue sous le nom de maladie de la vache folle, a été diagnostiqué en Colombie-Britannique.

Les résultats des tests effectués sur un cas suspect dans une ferme de la vallée du Fraser sont positifs, a annoncé l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), dimanche. Des échantillons prélevés sur la vache laitière, âgée de 6 ans, avaient été transmis jeudi à un laboratoire de Winnipeg.

Les autorités sanitaires assurent qu'aucune partie de l'animal n'a été introduite dans la chaîne alimentaire animale ou humaine. Ce nouveau cas n'affecte pas la sûreté du bétail canadien, ont-elles ajouté.

L'ACIA a tout de même entamé un « examen approfondi » des sources d'infection de la vache en se concentrant sur son alimentation dans les 30 premiers mois de sa vie, période où les bovins sont les plus vulnérables.

Il s'agit du cinquième cas d'ESB au pays depuis 2003 et du second depuis le début de cette année.

Les États-Unis n'envisagent pas d'instaurer un nouvel embargo sur le boeuf canadien après cette découverte, a déclaré dimanche le secrétaire américain à l'Agriculture, Mike Johanns.

Le 20 mai 2003, Washington avait décrété un embargo sur les importations de boeuf canadien à la suite de la découverte d'un premier cas d'ESB, en Alberta. Depuis, l'embargo a été levé pour presque toutes les importations de boeuf canadien, à l'exception des animaux vivants âgés de plus de 30 mois ou de la viande provenant de ces animaux.

Aucun thème sélectionné