•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La taille du cerveau n'a rien à voir

Radio-Canada

Les enfants doués n'ont pas nécessairement un cerveau plus gros que les autres, mais le leur bénéficie d'un schéma de croissance distinct.

Les jeunes ayant un QI supérieur ont un schéma de croissance particulier du cerveau.

Des chercheurs de l'Université McGill, à Montréal, et de l'institut américain de la santé mentale (NIMH) , à Washington, ont étudié le cerveau de plus de 300 jeunes. Ils estiment que celui des surdoués se distingue des autres par la rapidité avec laquelle sa partie « pensante » s'épaissit et s'amincit durant la croissance.

En fait, les examens réalisés grâce à l'imagerie par résonance magnétique révèlent que la croissance du cortex chez les enfants varie selon le niveau d'intelligence.

La variation la plus prononcée est observée dans le cortex préfrontal. C'est à cet endroit que se développeraient le raisonnement abstrait, la planification et d'autres fonctions exécutives.

Une évolution particulière

Les enfants de sept ans les plus intelligents auraient au départ un cortex relativement plus mince. Il s'épaissirait rapidement ensuite jusqu'au début de l'adolescence (11 ou 12 ans) avant de se réduire au cours de l'adolescence.

De leur côté, les enfants à l'intelligence moyenne auraient un cortex initialement plus épais jusqu'à l'âge de huit ans, qui s'amincirait ensuite graduellement.

Ainsi, les enfants les plus intelligents sont ceux qui ont le cortex le plus agile et le plus actif.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.