•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le GP du Japon au mont Fuji

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Grand Prix du Japon aura lieu au circuit du mont Fuji à partir d'octobre 2007. Ce circuit, niché au pied de la célèbre montagne, avait accueilli la F1 en 1976 et en 1977.

La F1 retrouvera le circuit du mont Fuji en octobre 2007.

Le constructeur Toyota, qui en est propriétaire, l'a officiellement annoncé vendredi. « Pour plusieurs années », a-t-on indiqué.

C'est un coup dur pour Honda, propriétaire du circuit de Suzuka qui accueille en ce moment le Grand Prix du Japon.

La F1 devrait y trouver son compte, car le circuit du mont Fuji est plus près de la capitale Tokyo que Suzuka.

Cela dit, les infrastructures routières pour accéder au circuit ne sont pas adéquates. Le projet de construction d'une deuxième autoroute partant de Tokyo et passant près du circuit a été plusieurs fois reporté.

Le Fuji International Speedway a été construit en 1966, et a accueilli la F1 pour deux courses, en 1976 et en 1977.

On se souvient encore que le Britannique James Hunt (McLaren) avait remporté le titre mondial en 1976 au terme du Grand Prix du Japon, au circuit du mont Fuji.

Sous une pluie battante, l'Autrichien Niki Lauda (Ferrari), diminué physiquement après son accident du Grand Prix d'Allemagne, avait été obligé d'abandonner et de laisser le titre à son adversaire.

En 1977, le soleil brillait, et James Hunt avait remporté sa dernière victoire, mais on se souvient surtout de l'accident du pilote débutant Gilles Villeneuve qui, après un tonneau par dessus une Tyrrell, avait terminé sa course dans la foule, tuant plusieurs spectateurs.

Le circuit, niché au pied du mont Fuji, a été entièrement rénové en 2005, et a obtenu le permis Grade 1, lui donnant le droit d'organiser des courses de F1. Il a aujourd'hui une longueur de 4,549 km avec 16 virages.

Suzuka pourrait cependant garder son Grand Prix de F1, selon M. Ecclestone, alors qu'il y a en 2006 trois écuries japonaises.

La course de Suzuka porterait alors un autre nom, peut-être le Grand Prix du Pacifique ou le Grand Prix d'Asie.

M. Ecclestone cherche à « sortir » la F1 du continent européen. L'Allemagne et l'Italie ont en ce moment deux courses sur leur territoire.

Mais pour que Suzuka conserve sa place dans le calendrier, il faudra moderniser le circuit, notamment la zone des puits/paddock.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.