•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est parti pour le train de l'Est

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement du Québec annonce la mise en service d'un train de banlieue pour l'est de Montréal et la Rive-Nord d'ici deux à trois ans. Le projet devrait coûter 300 millions de dollars.

Le premier ministre du Québec Jean Charest a annoncé, vendredi, que le gouvernement ira de l'avant avec le projet de train de banlieue de l'Est. Ce nouveau train devrait desservir les résidants de l'est de Montréal et de la Rive-Nord d'ici deux à trois ans, au plus tard.

Ce train de banlieue fera la navette entre Montréal, Repentigny, Terrebonne et Mascouche. D'une longueur de 51 kilomètres, le projet devrait coûter 300 millions de dollars.

Cette ligne empruntera un nouveau tronçon ferroviaire entre Mascouche et Le Gardeur/Repentigny, pour ensuite emprunter la voie ferrée du CN passant par le nord-est de Montréal et rejoindre la ligne Montréal/Deux Montagnes, menant au centre-ville par le tunnel sous le Mont-Royal.

Le train de l'Est reliera en tout 14 gares, dont 11 restent à construire. Cette nouvelle ligne offrira une correspondance vers la ligne orange du métro à la station Sauvé et à la Gare centrale.

L'Agence métropolitaine de transport prévoit qu'au moins 5500 personnes emprunteront ce service le matin à l'heure de pointe, dont 70 % provenant du territoire de Montréal et 30 % de la couronne nord-est de la métropole.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.