•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qui est Michel Audet?

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Économiste de formation, Michel Audet n'est pas un inconnu des différents ministères québécois qui traitent d'économie. Il a occupé plusieurs postes dans la fonction publique depuis 1965 notamment à titre de sous-ministre adjoint aux politiques budgétaires et fiscales au ministère des Finances du Québec de 1974 à 1977.

Il a fait un saut dans le secteur privé en 1992 pour se joindre à l'équipe éditoriale du quotidien Le Soleil de Québec. Un an plus tard, M. Audet devient président et directeur général de la Chambre de commerce du Québec, et gardera ce poste jusqu'à la campagne électorale provinciale en mars 2003.

Élu député de la circonscription de Laporte le 14 avril 2003, M. Audet sera nommé ministre du Développement économique et régional avant d'obtenir le poste de ministre des Finances du Québec le 18 février 2005.

Le mandat du ministre:

  • élabore les politiques budgétaire et fiscale du Québec et participe à ce titre au développement économique du Québec;
  • est responsable des politiques et des mesures régissant les institutions financières faisant affaire au Québec;
  • planifie les équilibres financiers et assure l'adéquation entre la situation économique du Québec et les mesures budgétaires et fiscales;
  • élabore, propose au gouvernement et met en application les ajustements aux politiques, aux mesures fiscales et aux programmes dont il a l'administration.

Saviez-vous que?

Selon le Parlement canadien, la coutume de porter des souliers neufs (Nouvelle fenêtre) en présentant le budget serait une pratique assez récente dont l'origine reste inconnue. Depuis 1946, sept ministres des Finances sur 15 ont porté des chaussures neuves.

Le mot « budget » vient de l'ancien mot français « bougette » désignant une sacoche, un petit sac (« bouge »).

Le temps de parole du ministre des Finances pour son discours sur le budget est de deux heures.

(Source: Assemblée nationale du Québec)

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...