•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les attentes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les partis de l'opposition

L'opposition à l'Assemblée nationale qui dresse un tableau sombre des réalisations du gouvernement a fait part de ses attentes du budget Audet. L'opposition péquiste demande au gouvernement Charest d'investir massivement dans la formation professionnelle afin d'améliorer le bilan dans le secteur de l'emploi. De plus, le Parti québécois espère que le gouvernement s'attaquera au remboursement de la dette ainsi qu'à l'endettement des établissements des réseaux de la santé et de l'éducation.

De son côté, l'Action démocratique du Québec demande au gouvernement de donner l'heure juste quant à l'état des finances publiques. Le chef de l'ADQ, Mario Dumont, rappelle que l'an dernier, le vérificateur général, Renaud Lachance, avait établi que les finances publiques n'étaient pas en équilibre. L'ADQ réclame un plan concret de réduction de la dette.

Patronat

Le Conseil du patronat du Québec soutient le gouvernement du Québec dans son objectif de réduction de la dette. Le CPQ souhaite l'adoption d'une stratégie de réduction de la dette qui prévoirait une réserve de prudence financière affectée en partie ou en totalité à la réduction de la dette.

L'organisme encourage également la création d'un fonds qui récolterait des contributions spéciales à l'effort de la réduction de la dette. Ce fonds pourrait être alimenté par une hausse des tarifications des frais d'électricité.

Syndicats

Le Réseau de Vigilance, qui regroupe plusieurs groupes communautaires et des syndicats, dont la CSN, souhaite un budget qui vise à réduire les écarts de revenus entre pauvres et riches plutôt qu'un budget basé sur le paiement de la dette. Le réseau demande notamment une fiscalité plus équitable entre particuliers et entreprises ainsi qu'une révision des exemptions fiscales.

Sur le plan des dépenses, le Réseau demande une indexation complète des prestations d'aide sociale ainsi que la gratuité des médicaments pour les personnes à faible revenu.

Logement social

Une coalition de six regroupements en habitation réclame de Québec de nouveaux investissements. La coalition demande notamment au ministre des Finances, Michel Audet, de prévoir dans son budget, des fonds pour permettre la réalisation de 2500 logements sociaux et communautaires par année au cours des cinq prochaines années.

La coalition précise que malgré une remontée des taux de logements inoccupés, la situation des familles à faible et à modeste revenu s'aggrave.

Art et culture

Le Mouvement pour les arts et les lettres (M.A.L.), qui représente 14 000 artistes et travailleurs culturels au Québec, réclame une augmentation de 23 millions de dollars au budget de la culture afin d'améliorer les revenus moyens des artistes. Le milieu culturel réclame également l'adoption d'une loi forçant les futurs ministres des Finances à consacrer obligatoirement un pourcentage minimum du budget de l'État à la culture.

Transport en commun

L'Association du transport urbain du Québec demande au gouvernement Charest un milliard de dollars par année pour les dix prochaines années. Les neuf grandes sociétés de transports en commun du Québec veulent un nouveau cadre financier pour maintenir en état les infrastructures actuelles et développer le réseau de transport des grandes villes de la province.

Pendant ce temps, les pressions s'accentuent sur Québec pour qu'il octroie à l'entreprise Bombardier le contrat de remplacement des wagons du métro de Montréal sans appel d'offres. Bombardier menace de fermer temporairement son usine de La Pocatière s'il n'obtient pas ce contrat. De son côté, l'entreprise française Alstom souhaite qu'il y ait un appel d'offres. Alstom a par ailleurs dévoilé un sondage montrant qu'une majorité de Québécois appuie le recours à un appel d'offres.

Développement régional

Les mesures fiscales consenties aux régions ressources pour diversifier leur économie sont dénoncées par des élus de quatre régions. Les Conférences régionales des élus du Centre-du-Québec, de Chaudières-Appalaches, de Lanaudière et de la Montérégie-Est demandent à Québec de procéder à une révision importante de son programme des régions ressources. Elles prétendent que ces mesures nuisent à leurs entreprises manufacturières.

Les CRE demandent notamment à Québec d'abolir immédiatement deux programmes, soit l'Exonération fiscale pour PME manufacturière et le Crédit d'impôt remboursable pour les activités de transformation dans les régions ressources.

Les présidents des CRE de la Mauricie, de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, de la Côte-Nord, du Saguenay-Lac-Saint-Jean, du Bas-Saint-Laurent, du Nord-du-Québec et de l'Abitibi-Témiscamingue affirment que ces mesures doivent être maintenues pour aider les régions ressources à rattraper un important retard économique.

Les villes, quant à elles, veulent des sources de revenus diversifiées, prévisibles et stables. L'Union des municipalités du Québec a rappelé au gouvernement son engagement de mettre en place une nouvelle politique fiscale à compter de 2007.

Plus particulièrement, les élus de l'Abitibi-Témiscamingue demandent une aide directe pour les municipalités touchées par des fermetures d'usines.

Ressources naturelles

L'industrie forestière a des attentes importantes à la suite des réductions imposées par Québec sur la coupe de bois, dans la foulée de la commission Coulombe sur la gestion de la forêt québécoise. Dans son discours inaugural, le premier ministre a promis des mesures d'aide à cette industrie en crise. Les travailleurs qui ont perdu leur emploi à la suite des nombreuses fermetures d'usines souhaitent aussi obtenir des compensations.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...