•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle rebuffade

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre québécois des Transports, Michel Després, rejette l'idée de hausser davantage les primes des propriétaires de petits véhicules, comme l'a suggéré la direction de la Société de l'assurance automobile.

Nouvelle passe d'armes entre le gouvernement du Québec et la Société de l'assurance automobile (SAAQ).

Le ministre des Transports, Michel Després, rejette catégoriquement l'idée avancée par la SAAQ de faire payer davantage les propriétaires de petits véhicules, à cause du plus grand danger de blessures corporelles lors de collisions impliquant ces petits véhicules.

Comme la SAAQ assure les individus, elle affirme devoir moduler ses primes selon le risque. Le président de la Société, John Harbour, fait un parallèle entre cette situation et celle des fumeurs. Ceux-ci paient des primes d'assurance vie plus élevées parce que leur santé est plus en danger que celle des non-fumeurs, souligne M. Harbour.

M. Harbour ajoute que les motocyclistes paient aussi plus cher parce qu'ils ont huit fois plus d'accidents que les automobilistes.

Le ministre Després a réagi négativement, expliquant qu'à l'heure où on essayait d'amener les gens à utiliser le transport en commun ou des voitures plus écologiques, il n'allait certainement pas appuyer une suggestion de cette nature. « Ce n'est pas une approche qu'on doit privilégier », a-t-il affirmé.

Nouvelle pomme de discorde

Confrontée à un déficit, la direction de la SAAQ a déjà demandé au gouvernement d'autoriser des hausses de 300 millions de dollars du coût des permis de conduire et des droits d'immatriculation.

Tant le premier ministre Jean Charest que le ministre Després ont rejeté cette demande, faisant valoir que la SAAQ avait enregistré un surplus de 200 millions de dollars en 2005.

Devant l'insistance de la Société, le gouvernement a convoqué une cnmmission parlementaire pour permettre aux dirigeants de la SAAQ de justifier leur demande.

La SAAQ prévoit un déficit de 500 millions de dollars en 2007. Parmi les mesures déjà annoncées pour pallier ce problème figure la hausse du permis de conduire régulier, pour un conducteur sans tache à son dossier, de 86 à 147 $.

Les chauffeurs de taxi devraient assumer pour leur part une augmentation de 95 % de leurs primes d'assurances en deux ans, tandis que les sociétés de transport verraient leur facture d'assurances gonfler de 165 % durant la même période.

La prime d'assurance des motocyclistes devrait être cinq fois plus élevée en 2008.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.